Les incendies de forêt en Alberta forcent l’arrêt de la production de pétrole, alors même que le temps plus frais s’installe

TORONTO, 8 mai () – Les pompiers comptaient sur les prévisions de pluie et de temps plus frais pour lundi pour les aider à étouffer un début dramatique de la saison des incendies de forêt dans la principale province productrice de pétrole du Canada.

L’Alberta a déclaré samedi l’état d’urgence en réponse aux incendies de forêt qui ont déplacé près de 30 000 personnes et incité les producteurs d’énergie à fermer au moins 185 000 barils d’équivalent pétrole par jour (boepd), soit environ 2 % de la production canadienne.

Plus de 100 incendies de forêt sont toujours actifs, dont plus de 30 classés comme incontrôlables.

« Nous croisons les doigts. Nous avons besoin de pluie en masse », a déclaré John Kokotilo, chef des pompiers du comté de Lac La Biche.

Quelque 80 pompiers sont arrivés du Québec et de l’Ontario pour aider les efforts, et d’autres sont attendus d’autres provinces.

L’Alberta a officiellement demandé l’aide du gouvernement fédéral, a tweeté la première ministre Danielle Smith, ajoutant qu’elle avait eu un « appel très productif » avec le premier ministre Justin Trudeau.

« Nous avons beaucoup parlé des différentes façons dont le gouvernement fédéral peut aider et nous travaillerons pour nous assurer que nous soutenons les Albertains de toute la province si nécessaire », a déclaré Trudeau lors d’une allocution télévisée.

Christie Tucker, porte-parole de l’agence albertaine des incendies de forêt, a déclaré dimanche que la saison était « sans précédent dans la mémoire récente » car il y a tellement d’incendies, si largement répandus.

Le Canada est le quatrième producteur mondial de pétrole brut et environ 80 % de son pétrole provient de l’Alberta.

Les fermetures de pétrole et de gaz semblaient temporaires et n’ont eu aucun impact immédiat sur les prix de l’énergie, a déclaré Mark Oberstoetter, responsable de la recherche en amont pour les Amériques pour le cabinet de conseil Wood Mackenzie.

Jusqu’à présent, aucun dommage important aux infrastructures n’a été signalé et la production devrait être rétablie une fois les incendies maîtrisés, a déclaré BMO Capital Markets dans une note.

NuVista Energy (NVA.TO) a déclaré avoir temporairement fermé environ 40 000 boepd par mesure de précaution, tandis que TC Energy (TRP.TO) a déclaré avoir fermé deux stations de compression sur son réseau de gazoducs NGTL, qui relie la majeure partie du gaz naturel produits dans l’Ouest canadien vers les marchés intérieurs et d’exportation.

« D’autres sections du réseau de NGTL et d’autres réseaux pipeliniers continuent de fonctionner en toute sécurité et nous continuons de surveiller la situation de près », a déclaré TC dans un communiqué.

Les exportations quotidiennes de gaz naturel canadien vers les États-Unis sont tombées à 6,7 milliards de pieds cubes dimanche, leur plus bas niveau depuis avril 2021, selon le fournisseur de données Refinitiv. Il n’était pas immédiatement clair quelle part de la chute était liée à l’incendie.

L’Alberta est également la plus grande province productrice de bétail du Canada. Certains éleveurs éloignaient le bétail des incendies vers des terrains de rodéo ou d’autres lieux publics, mais aucun bétail n’est mort du feu ou de la fumée, a déclaré Karin Schmid, responsable du groupe industriel Alberta Beef Producers.

Les agriculteurs de certaines régions sont déjà confrontés à la sécheresse et les incendies retarderont probablement davantage la croissance du foin et de l’herbe pour nourrir le bétail, a ajouté Schmid. (1 $ = 1,3319 dollar canadien)

Reportage de Denny Thomas; Montage par Andrew Heavens

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson .

Tige Nickel

Thomson

Couvre l’énergie, l’agriculture et la politique dans l’Ouest canadien, la transition énergétique étant un domaine d’intérêt clé. A fait de courts reportages en Afghanistan, au Pakistan, en France et au Brésil et a couvert l’ouragan Michael en Floride, la tempête tropicale Nate à la Nouvelle-Orléans et les incendies de forêt en Alberta en 2016 et les campagnes électorales des dirigeants politiques au cours de deux campagnes électorales canadiennes.