L’Indonésie prévoit le premier échange de carbone la semaine prochaine

JAKARTA, 18 septembre () – L’Indonésie prévoit d’organiser son premier échange de carbone la semaine prochaine, dans le but d’offrir aux entreprises et aux institutions financières un mécanisme pour compenser leurs émissions, tout en finançant des projets de réduction des émissions de carbone, ont annoncé lundi les autorités.

Ce pays d’Asie du Sud-Est est l’un des dix plus grands émetteurs de gaz à effet de serre au monde, mais s’est engagé à atteindre la neutralité carbone nette d’ici 2060 et a présenté le projet de marché du carbone comme un moyen de financer des solutions climatiques.

« Le lancement de la bourse du carbone aura lieu le 26 septembre, la semaine prochaine », a déclaré Mahendra Siregar, directeur de l’Autorité des services financiers, lors d’un séminaire.

Le gouvernement de ce pays riche en ressources a précédemment déclaré que le marché échangerait des certificats de crédit carbone délivrés pour des activités ou des projets qui éliminent le carbone de l’atmosphère ou pour des entreprises qui émettent de la pollution en dessous d’une limite fixée par le gouvernement.

Le ministère de l’Environnement a chargé quatre auditeurs de vérifier les activités de réduction des émissions de carbone afin que les échanges puissent commencer la semaine prochaine, a déclaré Wahyu Marjaka, directeur du ministère de l’Environnement, lors du même séminaire.

Les autorités ont annoncé lundi soir dans un communiqué que la Bourse indonésienne (IDX) deviendrait l’opérateur d’échange de droits d’émission de carbone.

Jakarta a lancé en février la première phase d’échange obligatoire de carbone pour les centrales électriques au charbon.

Le plan initial du gouvernement était de fixer un quota de pollution pour chaque industrie à forte intensité de carbone et de taxer les entreprises qui émettent au-delà de leur limite sans aucune compensation carbone. Mais le projet fiscal a été abandonné en raison des inquiétudes quant à son impact sur la croissance économique.

Reportage de Stefanno Sulaiman; Reportage supplémentaire de Gayatri Suroyo ; Montage par Bernadette Baum, Kirsten Donovan

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson .